Les News Radio radioamateur F2DX & F8DQL Radioamateur.org news, actualité, nouvelles, radio, amateur, information, radioamateur, nouveautés
SVXcard, par F8ASB et F5UII
 
0
#Relais / Balises / Réseaux #Matériel DIY : Fabrication OM / Kits / Composants & Fournisseurs #Technique
Auteur
Le 27 février 2016 à 9:00
2016-02-27 09:00:00 Radioamateur.org
Vous connaissez peut-être déjà ce logiciel de gestion de relais Svxlink. C’est un logiciel éla
Vous connaissez peut-être déjà ce logiciel de gestion de relais Svxlink. C’est un logiciel élaboré par Tobias SM0SVX. Il permet d’assurer le pilotage de postes radio pour en faire un relais radio interactif et vocal. Ce logiciel existe depuis quelques années et a vu son essor avec la possibilité de l’installer sur une carte Raspberry Pi, équipée d’entrées et sorties.
Nous avons découvert un développement récent de deux OM français. Nous les avons interviewé afin qu’ils nous présentent leur carte d’interface pour SVXLINK. Il s’agit de Juan F8ASB et de Christian F5UII.



Tout d’abord, nos lecteurs souhaiteraient savoir d’où vous venez, quel est votre parcours. Pourriez-vous vous présenter chacun rapidement ?


Christian, F5UII :  Je commence, je m’appelle Christian et mon indicatif est F5UII, j’ai 41 ans. Je suis radioamateur depuis 1993 et passionné d’informatique. J’habite à coté de Mulhouse dans le Haut-Rhin, je suis actuellement membre du comité d’administration du REF 68 et depuis de nombreuses années le gestionnaire du site ref68.com

Juan, F8ASB : Je suis Juan F8ASB, je suis radioamateur depuis 20 ans. Au début, je me suis intéressé dans un premier temps au packet radio. En 2003, à mon retour dans les Vosges, j’ai repris la responsabilité du relais des Vosges et entamé sa transformation technique. Le relais est mon outil de test pour les projets de notre carte d’interface et logique de relais SvxLink.

Vous voulez bien nous expliquer ce qu’est cette carte ? D’où vous vient cette idée ?

Christian, F5UII :  Cette carte électronique a été le fruit d’un plutôt long travail de collaboration. Pour tout vous dire, il a démarré l’an dernier, le 17 mai 2015 pour être précis, lors d’une réunion organisée par Juan pour présenter les travaux réalisés sur les relais du Hohneck, F1ZBV et F1ZBU. Une cinquantaine d’OM venant de six départements se sont retrouvés pour visiter et assister aux présentations des nouvelles installations analogiques et DSTAR installées au sommet du Hohneck. Après avoir insisté pour être assis à la même table que l'hôte lors du déjeuner, Juan F8ASB et moi même nous sommes rapidement aperçus que nos compétences étaient complémentaires et qu’ensemble nous serions capables de mettre sur pied un beau projet. Ce projet qui s’appelle SvxLink Card ou en raccourci SvxCard, est finalement simple. C’est une carte d’interface et de logique de relais analogique vocal et interactif. La carte s'enfiche directement sur un Raspberry Pi, sur lequel le riche et très complet logiciel Svxlink est installé. Grâce aux possibilités de communication et d’entrées/sorties du Raspberry Pi et de la modularité du logiciel SvxLink, les possibilités de fonctions sont innombrables.

Juan, F8ASB : L’intérêt du Raspberry Pi est sa flexibilité et son prix. Il est parfaitement possible de mettre en place le relais avec certaines fonctionnalités pour débuter, puis de le faire évoluer à distance via une connexion internet sécurisée. De plus, au vu des encombrements et de la très faible consommation de l’électronique, ce type de relais radio est très bien indiqué pour un usage en portable, pour les plans de secours sur le terrain, par exemple.

Cette idée était depuis longtemps dans ma tête, la rencontre avec Christian a été le déclencheur de ce projet car nous partagions la même envie. Je me souviens très bien de ce jour où F5UII, Christian était resté très sage pendant ma présentation.  Ensuite, s’en est suivi un repas « gastrotechnique », un super feeling, des projets et des idées en commun et une volonté de travailler ensemble. Durant les semaines qui ont suivies, il y a eu beaucoup d’échanges de mails… le projet SVXLink Card est lancé. Depuis nous y avons passé ensemble quelques soirées et week-end. On se partage les tâches suivant nos disponibilités, envies et compétences de chacun.

Quelles sont vos motivations finalement ?

Juan, F8ASB : La motivation principale est de réussir à donner un coup de jeune à notre réseau de relais analogiques grâce aux possibilités de telles installations, comme l’interconnexion de relais, la diffusion de bulletins d’information et de l’interactivité avec les utilisateurs. Cela doit permettre logiquement d’augmenter les fréquentations ainsi que les échanges entre OM. Ceci reste complémentaire des réseaux numériques, à développer également. Il y a aussi un élément moteur qui est la volonté d’apprendre, il n’y a pour moi rien de mieux qu’un projet pour se nourrir intellectuellement.
J’aimerais que ce projet devienne un vrai projet open-source avec des idées partagées et des collaborations élargies. La partie hardware est une étape finalisée et permet maintenant énormément de possibilité de développement logiciel.

Christian, F5UII : En fait, en collaborant, nous avançons ensemble, en apprenant chacun l’un de l’autre. Juan est plutôt axé sur l’électronique, la mécanique, et moi sur l’informatique. Mais nous sommes finalement capable de nous suppléer mutuellement. La dynamique du travail d’équipe est très intéressante pour faire émerger des idées de développement. C’est très enrichissant et plein d’avenir pour notre projet.


Si j’ai bien compris, vous allez ajouter des fonctions. Quelles fonctions avez-vous en tête ?

Juan, F8ASB : Notre carte permet de base de faire plein de choses. Elle permet de raccorder les postes radio émetteurs et récepteurs et de les isoler galvaniquement. Les potentiomètres permettent de régler les niveaux audio. On a ajouté un convertisseur analogique qui permet de relever des mesures de tensions. On peut ainsi facilement mesurer les niveaux de réception et ainsi faire connaître à l’utilisateur du relais à quel niveau de signal il arrive à l’entrée du relais. On a poussé le développement en ajoutant un chien de garde. Même si un système fonctionnant sous Linux est très stable, il est là pour sécuriser contre tout blocage en émission du relais lors d’un éventuel plantage. Vous voyez, cette fonction a été suggérée lors de la réunion du 17 mai par des OM qui ont fait part de leur expérience.

Nous avons en effet plein d’idées. D’ailleurs certaines sont déjà fonctionnelles mais pas encore publiques. Pour vos lecteurs, on vous en confie quelques unes :
  •     une station météo locale qui fait la lecture des relevés du site ;
  •     l’accès télécommandable (par DTMF par exemple) à d’autres relais distants (grâce au pilotage d’une voie en Intercom) ;
  •     un écran tactile permettant d’afficher des informations de synthèse et informations  détaillées du fonctionnement permettant de commander par exemple un arrêt de maintenance préalablement annoncé vocalement sur le relais.
  •     des statistiques d’utilisation du relais et de ses modules (nombre de QSO via HF et Echolink) ;
  •     une interface Web distante pour paramétrer et visualiser le statut du relais ;
  •     la possibilité par une activation sécurisée d’un mode de fonctionnement d’urgence. Il permet d’informer les utilisateurs de l’exploitation temporaire du relais par les services de secours (balise vocale régulière d’information.
 

Si je suis intéressé pour monter un relais interactif et vocal comme celui-là, comment puis-je procéder ?

Christian, F5UII : Pour permettre au plus grand nombre de se lancer dans l’expérience, nous avons facilité le travail. Même si vous n’êtes pas un spécialiste de Linux, nous avons documenté toutes les étapes de façon détaillée sur un site internet très complet. Et pour la partie électronique, c’est pareil, le montage est proposé comme un tutoriel, ou un roman photo, étape par étape. Le site de documentation est continuellement complété au fur et à mesure de nos développements. Il est actuellement traduit en anglais et prochainement en allemand. L’adresse du site de documentation est http://svxcard.f5uii.net. Nous travaillons actuellement à une méthode d’installation qui sera encore plus facile. De plus, une liste de diffusion par email est active pour toutes questions.

Pour vous procurez facilement une carte nue, les composants nécessaires, et une carte son USB avec ses câbles,  vous pouvez participer à une commande groupée.
Pour réserver, rendez-vous simplement sur le site https://shop.f5uii.net, tout y est expliqué. Ce site est également en anglais et en allemand.

Vous m’aviez dit que vous êtes prêt à élargir votre petite équipe dynamique, comment nos lecteurs intéressés peuvent-ils vous aider et entrer en contact avec vous ?

Juan, F8ASB : Nous avons d’ailleurs déjà intégré quelques OM français et un américain, l’essentiel des échanges se faisant via internet bien-sûr. Dernièrement, Christian F8GHE nous a rejoint et s’occupe de la traduction du site de documentation en anglais. Avis aux candidats pour d’autres langues.

Christian, F5UII : Oui c’est tout à fait possible, dans la mesure où le candidat est motivé et plutôt compétent dans un des domaines techniques comme l’électronique, la programmation en python, bash, ou en technologie internet (php, SGBDR, jquery, json, …).

Merci pour cet interview et d’avoir ainsi partagé votre motivation avec nos lecteurs. Nous allons suivre avec intérêt ce que vous faites.


Les auteurs sont joignables par Twitter et leurs blogs:

@f8asb http://blog.f8asb.com        @f5uii http://www.f5uii.net



Illustrations : F8ASB/F5UII



©2016 Radioamateur.org. Toute reproduction même partielle de cet article est interdite sans l'accord express de son auteur ou de Radioamateur.org.
 




Toutes les rubriques

— ACCUEIL —