F6FLT

Antenne supraluminique

4 messages dans ce sujet

Bonjour,

Certains d'entre vous seraient-ils intéressés comme moi par ce qui est à la limite des connaissances en sciences physiques, dans l'esprit d'appliquer des concepts nouveaux et incertains à la radio en vue d'applications pratiques, bref d'expérimenter ce qui n'a encore jamais été fait ?

Attention, il n'y aura pas de mode d'emploi, il n'y aura pas de règles d'ingénierie, il n'y aura pas de spécialistes sur qui s'appuyer, ce que je propose est du boulot austère demandant beaucoup d'investissement intellectuel, mais c'est aussi de l'aventure, de la découverte et de l'invention, là est la motivation.

J'ai sous le coude quelques sujets, et en voici un typique qui peut permettre à chacun de se situer : l'antenne supraluminique.

La théorie

L'affaire a commencé pour moi en 2006 avec un article de Houshang Ardavan et son équipe de l'institut d'astronomie de l'université de Cambridge. L'étude des pulsars a fait apparaître un phénomène étonnant : il semble que les impulsions électromagnétiques qu'on en reçoit ne s'affaiblissent pas en 1/r² contrairement à nos ondes radio, mais plutôt en 1/r, donc avec considérablement moins d'atténuation. 

L'article d'Ardavan propose un mécanisme nouveau pour ce type d'émission : https://arxiv.org/abs/physics/0608132 (pdf téléchargeable, lien en haut à droite). On est en physique, donc quasiment toutes les publications sont en anglais. Bon, ne pas trop s'attacher aux maths ni croire que je maîtriserais tout ça, ça me dépasse en partie.

Mais il n'y a pas besoin de comprendre toutes les équations de l'article, seulement le principe, et voici comment je le traduirais. Traditionnellement, nous générons nos ondes par un courant dans un conducteur. Mais les équations de Maxwell nous montrent qu'il y a un autre moyen : faire varier la polarisation d'un isolant. Cette technique est connue et utilisée commercialement (recherche à faire sur "antenne diélectrique"). L'idée d'Ardavan est qu'une modification de la polarisation le long d'un isolant, faite à une vitesse supérieure à celle de la lumière, peut générer une onde identique à celle des pulsars. A noter que cela ne remet pas en cause la relativité restreinte d'Einstein, c'est un peu comme un faisceau lumineux qu'on ferait tourner sur lui-même et qui éclairerait un mur à très grande distance : le spot semblerait se déplacer à une vitesse supérieure à celle de la lumière, mais comme rien ne se déplace physiquement le long mur, rien ne l'interdit.

Le changement de la polarisation à très grande vitesse le long d'un isolant va avoir l'étonnant résultat qu'à une certaine distance, on peut recevoir au même moment un signal qui vient de plusieurs endroits de la source, permettant une focalisation sans rapport avec nos rayonnements traditionnels sphériques ou en cône.

La pratique et la vulgarisation

Là on a de la chance. Des applications prometteuses pour les militaires dans le domaine des radars ont fait obtenir des subventions à nos théoriciens. Ils ont mis la main à la pâte, en particulier John Singleton. Ils ont monté deux prototypes, et produit un document un peu plus pédagogique pour décrire leur système : http://casa.jlab.org/seminars/2004/slides/singleton_040629.pdf  

Pour générer la polarisation, ils utilisent une suite de condensateurs comme on peut le voir sur la photo de la page 7, constitué chacun d'une plaque au-dessus d'une bande continue d'alumine (le diélectrique) sur un support métallique qui joue le rôle de la masse. En commutant très rapidement et séquentiellement les condensateurs, ils excitent la polarisation de l'alumine avec l'effet macroscopique qu'elle se déplace.

En 2008, nouvelle publication, essais à 430 MHz : http://public.lanl.gov/astroflash/pdf/pstlk27.pdf

En 2013, dépôt d'un brevet par J Singleton - Superluminal Antenna : https://www.google.com/patents/US20130201073

En 2014, demande de brevet par A Ardavan - Feed network and electromagnetic radiation source : https://www.google.com/patents/US20130201073

Discussion

Etant un grand sceptique, j'ai quelques doutes sur la réalité de ce qui est prétendu.  A noter qu'un physicien a également contesté cette découverte : https://www.osapublishing.org/josaa/abstract.cfm?uri=josaa-23-6-1530 , mais Ardavan y a répondu.

Selon moi un rayonnement électromagnétique est uniquement dû à l'accélération de charges. Une variation de polarisation consiste sous l'effet d'un champ électrique, à excentrer les nuages électroniques atomiques par rapport aux noyaux, c'est donc équivalent aux déplacements des charges libres dans un métal.

Mais l'équipe Singleton/Ardavan semble vraiment y croire, il serait peut-être bon d'essayer. Leur dispositif est quand même assez lourd, et je me demande si on ne pourrait pas simplifier, mais je ne vois pas comment. Des idées ?

François

 

 

 

 

Modifié par F6FLT

Partager ce message


Lien à poster

Bonsoir , waow ! balaise le sujet ...:o.....dire que je suis encore au stade de me demander comment faire cuire des pâtes ...avis aux (radio) amateurs ...je vais suivre cela de près ...merci et bonne soirée ..

Partager ce message


Lien à poster

Il semble y avoir une erreur de clavier car c'est le même lien pour les brevets mentionnés en 2013 et 2014

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant