Invité Membre

Propagation

Recommended Posts

F4BKT

Fausse manip

Modifié par F4BKT
Fausse manip

Partager ce message


Lien à poster
F4BKT
à l’instant, F4BKT a dit :

Bonjour,

J'ai fait des essais en FT8, et JT65- JT9 sur celui ci http://k3fef.com:8901/

sur 30m histoire de voir si je passai au dessus de l'aquarium

100% en JT65 et JT9

75% pour le FT8

73's Philippe

 

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Merci Philippe,

C'est très pratique.

je vais l'utiliser avec WSJT-X, pour voir ce que ça décode la bas.

apparemment il est localisé la:

image.png.dccc9f05d1138f264373c696c536de3c.png

Mes 73,

David.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
F4BKT

Bonjour (RE),

C'est bien ça au NW de New York

L'avantage..il est à l'heure ..y compris pour le FT8 qui tolère peu d’écart.

Lors des essais, j’utilise 2 pc avec sur chacun une session de WST-x bien sur

Le premier en émission..celui que j'utilise en permanence

Le deuxième avec un câble audio virtuel  pour la lecture

Il est fiable je pense

73's Philippe

Modifié par F4BKT

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour,

Quelques questions sur la propagation sur la bande MF des 630M.

C'est vraiment quelque-chose que je découvre, donc certaines questions vont peut être paraître incongrues.

Je n'ai que de quoi écouter sur cette bande.

Hier soir, la propagation est arrivée d'un coup à la tombée de la nuit, j'ai reçu deux stations Allemandes vers -20dB à -26dB de SNR.

Au fur et a mesure que les heures passaient je recevait d'autres stations ( une Espagnole, une Italienne) et les stations Allemandes de plus en plus fort.

passé minuit, elles étaient ( les Allemandes) aux alentours de -16dB de SNR.

je n'ai pas l'impression que le bruit avait bougé ( mon niveau d'entrée semblait identique à minuit et 19h), donc l'amélioration du SNR semblait venir d'une amélioration de la force du signal reçu.

D'ailleurs, une station "locale" que j'avais en propagation directe ( F6CWA  ) m'est arrivé quasiment au même niveau de SNR sur toute la soirée, ce qui va dans ce sens.

Du coup, doit on en déduire que la propagation sur les 630M est maximale aux heures avancées de la nuit ?. Et le maximum est il atteint quand on est pile au milieu de la nuit ou alors un peu avant que le jour se lève ?

C'est des choses que je pourrais vérifier si les OM en question laissent les émissions WSPR continuer pendant la nuit, je ne sais pas si c'est le cas.

Et dernière question, ces bandes basses ont énormément de bruit atmosphérique ( à priori 20dB de plus sur la bande des 630M que sur la bande des 30M) , pourtant on arrive à se faire entendre très loin avec assez peu de puissance rayonnée. Quelle en est l'explication ? 

David.

Partager ce message


Lien à poster
F6CER

Bonjour David , vous avez un autre moyen très simple de mettre en évidence la propagation essentiellement nocture des bandes basses : vous écoutez les petites ondes et dès  la tombée de la nuit la bande sera saturée de sations espagnoles

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour Georges,

Oui je connais bien les radios espagnoles le soir sur les petites ondes.

D'ailleurs, il y a quelques années, j'ai voulu faire le savant en expliquant à des invités venus dîner que le poste petites ondes qui était silencieux en journée allait devenir très bavard dès la nuit tombée.

Et puis rien..

Rien de rien.

On a juste commencé à entendre faiblement quelques stations quand ils étaient partis.

C'est ainsi que j'ai pu voir a quel point la propagation peut nous jouer des tours. 

Bonne soirée.

David.

 

 

 

Modifié par F4HTQ

Partager ce message


Lien à poster
F6FER

Bonjour

Il y a 13 heures, F4HTQ a dit :

Quelle en est l'explication ? 

La couche D.

Pendant la journée la couche D est fortement ionisée par le rayonnement solaire. Ceci provoque une absorption des signaux qui la traversent, cette absorption étant proportionnelle à la longueur d'onde affecte particulièrement les bandes de fréquences basses. La nuit, de la tombée du jour au lever du soleil, l'ionisation disparait et la couche D est transparente. Les signaux se réfléchissent alors de façon classique sur les couches supérieures (principalement F car la couche E autre que sporadique s'affaiblit ou disparait la nuit). C'est la même couche D qui crée des soucis sur O.C. en cas d'éruptions solaires.

Il est intéressant d'examiner le spectrogramme du SDR de Twente (entire day waterfall display) quand il ne plante pas, on y voit clairement l'augmentation des signaux des stations P.O. durant toute la nuit, et le changement relativement brusque au moment où le soleil se lève ou se couche.

A priori, il n'y a pas d'heure privilégiée durant la nuit, la propagation suit les lois classiques de réflexion.

En local, de jour comme de nuit,  les signaux arrivent par l'onde directe (à vue) ou l'onde de surface ( suivant la courbure terrestre). La force des signaux de l'onde de surface dépend de la nature du sol (ou de l'eau) où se fait la propagation. Ici, en Bretagne sud à 1 km de la mer, les stations espagnoles P.O. du nord ouest sont parfaitement audibles de jour car la propagation se fait sur le golfe de Gascogne. Ensuite, on observe un renforcement notable la nuit accompagné parfois de fort fading vers la tombée de la nuit (*) dû aux interférences entre ondes de sol et onde réfléchie. La nuit le fading se calme car l'onde réfléchie prend le dessus. Les stations anglaises ne sont pas audibles de jour, ici.

 

 

73

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour,

Une question..

La saison des sporadiques E correspond à nos mois d'été ( en gros de mai à septembre).

Existe t'il un équivalent sur les mois d'été dans l'hémisphère sud ? ( donc à l'hivers chez nous), ou pas ?

Bonne journée.

David. 

 

Partager ce message


Lien à poster
F1RAF

Bien sûr !

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ
Le 30/11/2017 à 22:47, F1RAF a dit :

Bien sûr !

Merci Nicolas,

Du coup, les sporadiques E sont un phénomène principalement solaire.. vu que les traînées météorites ne suivent pas les saisons dans les hémisphères.

c'est pas super pratique pour faire un path nord-sud en sporadique E sur les 6 mètres :)

David.

 

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Autre chose.

J'ai découvert ça cette après midi, en lisant par hasard un article sur la propagation sur la bande des 6M indiquant que pour une puissance identique on allait bien plus loin sur la bande des 6 mètres que avec la bande des 2 mètres, en raison de l'atténuation en champ libre qui est bien moins importante.

https://en.wikipedia.org/wiki/Free-space_path_loss

Il y a donc, en plus de la dispersion, des atténuations de l'intensité de l'onde avec la distance, et celui ci  s’accroît avec la fréquence.

je suis surpris que les radioamateurs n'en parlent pas plus, car quand on monte dans les UHF et au delà, on doit quand même y laisser pas mal de plumes.

David.

 

Modifié par F4HTQ

Partager ce message


Lien à poster
F1RAF

Oui, mais c'est un compromis avec le gain des antennes. Un stack d'antennes Yagi sur 2 m est plus simple à réaliser mécaniquement que sur 6 m...

Partager ce message


Lien à poster
F6CER

20 Log F :D    ( en espace libre )  par contre en tropo c'est faux , merci Mr Rayleigh

Modifié par F6CER

Partager ce message


Lien à poster
F6FER
Le 05/12/2017 à 22:08, F4HTQ a dit :

sur la bande des 6M indiquant que pour une puissance identique on allait bien plus loin sur la bande des 6 mètres que avec la bande des 2 mètres

Aller plus loin ça ne veut pas dire grand'chose, disons que ça n'est pas très facile à quantifier.

Le 05/12/2017 à 22:08, F4HTQ a dit :

l'atténuation en champ libre

Espace libre plutôt ?

Le 05/12/2017 à 22:08, F4HTQ a dit :

Il y a donc, en plus de la dispersion, des atténuations de l'intensité de l'onde avec la distance, et celui ci  s’accroît avec la fréquence

Cela dépend de quoi on parle, il ne faut pas confondre le bilan de liaison entre l'emetteur et le recepteur et le bilan de propagation dans le milieu entre les antennes. Le premier tient compte de la directivité des aériens et de leur capacité à capturer une onde, que Friis a inclus dans sa fameuse formule pour simplifier, le second est indépendant de f.

L'atténuation de propagation est indépendant de f, dans le vide (et l'air sec) et en espace libre.

Of course, on ne parle là ni de pluie, ni de neige, ni de brouillard et pas non plus de présence de sol ou d'obstacles, dont l'influence augmente avec la fréquence.

 

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour,

Petite question.

De ce que j'ai lu, la propagation sur la bande des 6M se fait:

  • soit en sporadique E, donc surtout l'été dans l’hémisphère nord.
  • soit en rebond sur une couche F2 très ionisée, de jour, l'été, avec un angle d'attaque très bas, et sur les maximum de cycle solaire.

On a apparemment actuellement aucune d'activité au niveau des sporadiques E ( voir ce radar http://www.convectiveweather.co.uk/ionosphere/graphs.php?type=live ), et on est l'hivers sur un creux de cycle solaire.

Et pourtant des stations s'entendent a plusieurs milliers de km ( en FT8 ) sur la bande des 6M ( voir psk reporter), et ça arrive toutes les 2 ou 3 minutes.

Bien sur ce ne sont pas des niveaux de réception extraordinaires ( généralement avec un SNR plus bas que -15dB) , ça ne passerais pas en phonie et assez difficilement en CW, et ces stations utilisent probablement des antennes a gain et des puissances élevées..

Mais ça passe quand même.

Donc comment ça se propage ?

David.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
F1RAF

Oui, ca s'appelle de l'EME ou du meteor scatter

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ
il y a 18 minutes, F1RAF a dit :

Oui, ca s'appelle de l'EME ou du meteor scatter

Bonjour Nicolas,

Ce qui expliquerais qu'on ne les retrouve pas en WSPR ( ou la propagation doit tenir 1mn50  ) alors qu'en FT8 ( 13 secondes ) le message arrive à passer.

David.

 

Partager ce message


Lien à poster
F1RAF

exact !

 

Partager ce message


Lien à poster
F6GOX

Et sur 28 MHZ aussi cela fonctionne en CW manuelle à la condition d'avoir l'oreille et de faire au moins du 35-40 mots/minute car le contact est très bref...

Pendant le dernier concours ARRL 10m avec zéro propagation, je devais m'y reprendre parfois à deux ou trois fois pour avoir le call complet en MS qui passait lettre par lettre à la fois, sans entendre le call complet... et d'autres fois l'indicatif passait bien en une fois et l'échange se faisait très rapidement... Les essaims de météorites tombent en permanence sur la terre et cela "passe" tout le temps en fait via ce mode... Mais comme on "rebondit" sur la trainée de la queue de la météorite - la zone d'ionisation - , autour de 3000 kms au maximum et sur une zone de 8 kms de large en théorie pour une trainée... (Trigonométrie de la trainée et des QTH des deux stations)

C'est une pratique de la CW très amusante et c'est l'opérateur qui "fait" le qso...

NB il faut une antenne 3 ou 4 éléments max, pas trop haute pour attaquer la trainée de la météorite dès son arrivée et sa disparition avec un lobe large en élévation, pas de lobes multiples avec un "trou" responsable d'une disparition du signal... une hauteur de 4 mètres suffit...

Modifié par F6GOX

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant